La dépression, la comprendre et la soigner.

Publié dans Psy en ligne par le

Qu'est-ce que la dépression? - définition -

Il n'y a rien de commun entre une déprime passagère et une dépression.
“Déprime” n’étant pas un terme de psychologie. La "déprime" n'a rien d'anormale lorsqu’elle est due à des causes et circonstances normales , deuil, rupture , problème financier etc et qu'elle ne s'inscrit pas dans la durée.
La dépression est au contraire une maladie grave. On commence à parler d'une dépression, lorsque certains symptômes spécifiques apparaissent dans la durée , en permanence , depuis au minimum une durée de deux semaines. Ces symptômes sont : une profonde mélancolie et tristesse, une auto-dévalorisation avec un grand manque de confiance en soi, la certitude de ne pouvoir guérir voir d'avoir une maladie grave, des pensées morbides voir de suicides. Sur le plan physique, les personnes en dépression ont souvent des troubles du sommeil avec de multiples réveils en général au moins deux heures avant l'heure de réveil habituel , de trouble du comportement alimentaire avec prise ou perte de poids. Lorsque tous ces symptômes sont présents et qu'ils durent, il y a urgence à consulter.

Cependant tous les symptômes décris, sont souvent, que la partie visible de cette maladie. Ce que traverse le malade est extrêmement dur à vivre : il a généralement la sensation de vivre de stagner dans un monde froid et vide , sans vie, non sécurisant, obscure et presque en dehors de la réalité ,suspendu au dessus du vide. Il vit dans une bulle avec une perception moindre du monde extérieur, prisonnier de sa souffrance. Il est comme paralysé, psychiquement, affectivement et aussi physiquement. Il ne se perçoit plus de la même manière et se sent différent d'avant,généralement s'en veut pour cela , éprouve de la honte , se sent coupable et en souffre.

Dépression : l'accepter et consulter.

En France, plus de 3 millions de personnes seraient touchées par la dépression mais seulement de 50 à 60% des personnes touchés seraient soignés. Cependant la dépression impacte aussi l'entourage.
Malheureusement, les personnes atteintes ne consultent pas , considérant qu'elles s'en sortiront seules, ce qui est illusoire ou consultent trop ou très tard. Bien souvent, la honte les en empêchent. En effet la société dans laquelle nous visons , jugent mal , les personnes qui craquent psychologiquement et nerveusement. Qui n'a jamais entendu des "tu te laisse aller , bouge-toi etc. Ce que nombre de personnes voient pour de la faiblesse est une maladie qui peut atteindre n'importe qui. Nombre de personne préférerait , ainsi, avoir une maladie physique facilement identifiable et surtout reconnu par autrui. Non seulement vous souffrez mais de nombreuses personnes dont les médecins eux même vous considèrent comme un malade imaginaire , un hypocondriaque. Les personnes souffrant de fibromyalgie ou de syndromes de fatigue chronique connaissent aussi, malheureusement , ce phénomène

La dépression et l'angoisse ne sont pas à proprement parlé visibles. On les subit.
La dépression n'est pas véritablement définissable. Les premiers symptômes sont souvent physiques, les personnes touchées passent souvent des examens de toute sorte pour essayer de comprendre ce qu'il leur arrive. Souvent, ils ne donnent aucun résultat, à l’exception de problèmes thyroïdien. Pourtant, plus on soigne la dépression tôt, et plus rapidement viendra la guérison.

Les différentes causes de la dépression.

La dépression n'est pas forcément d'origine psychotique. Certaines formes de dépression sont d'origine névrotique et donc plus légères et se traitent donc beaucoup plus facilement.
Le taux de guérison d'une dépression est de l'ordre de 80%.
Les causes d'une dépression peuvent être multiple quand elle est d'origine psychotique. Dépression unipolaire ou bipolaire ou être la dysthymie du trouble schizo-affectif. Des pathologie comme le trouble borderline le trouble anxieux généralisé ou l’état de stress post traumatique peuvent aussi engendrer des troubles dépressifs.

La dépression et le trouble bipolaire.

1. La dépression et le trouble bipolaire L'une des formes les plus connues de la dépression est la dépression du trouble bipolaire quelque soit le type.[ En savoir plus ]

La dépression et le trouble schizo-affectif.

2. La dépression et le trouble schizo-affectif Il convient de ne pas confondre la dépression et les symptômes négatif du trouble schizo-affectif et de la psychose en général.
En psychiatrie, on divise les symptômes de la psychose en symptômes positifs et négatifs.
Quand on parle d'un symptôme productif comme le délire et l’hallucination, il s'agit de symptômes positifs.Il s'agira de symptôme négatif quand on observe une perte des fonctions psychiques, par exemple , l’atonie psychique et affective, la pauvreté de la cognition, l'aboulie, une perte d’initiative, une absence de volonté et de l'endurance, l’anhédonisme, le fait d’être stéréotypé dans les pensées et les actions, l’isolement et l'asociabilité, etc. [ En savoir plus ]

Dépression et Thérapies Cognitives et Comportementales, les solutions.

3. Dépression et Thérapies Cognitives et Comportementales, les solutions. TCC et dépression.
Il existe principalement deux méthodes de thérapie cognitive et comportementale soignant la dépression, la méthode de Seligman et la méthode de Beck.
La méthode de Seligman ou modéle repose sur la notion "d'impuissance apprise". La dépression ne vient pas de la situation mais de la certitude de ne pouvoir échapper à cette situation et du fait de ne pas l'accepter.
Méthode de Beck se base sur le fait que la personne touchée par la dépression voit le monde de manière fausse. La personne ne voit les choses que dans le sens négatif induit par la dépression. On parle d'erreurs cognitives de distorsions dans la façon d'envisager les informations.
Je vous propose donc une thérapie basée sur ces principes afin de vous aider à sortir de la dépression.[ En savoir plus ]

La dépression, la comprendre et la soigner.
Average Rating: 4.6
Votes: 69
Reviews: 171